Journée Anti-impérialiste – Résister à l’offensive impérialiste

World March of Women - Marche mondiale des femmes - Marcha Mundial de las Mujeres

La Marche Mondiale des Femmes fait partie du groupe d’organisations internationales qui, avec l’Assemblée Internationale des Peuples, appelle à la Semaine Internationale de la Lutte Anti-impérialiste, du 25 au 31 mai. Organisé par divers mouvements, réseaux et organisations du monde entier, le Journée Anti-impérialiste sera un moment clé pour la construction et l’expression d’alliances stratégiques pour faire face à l’offensive impérialiste et à la montée de l’extrême droite dans le monde.

Les femmes font partie de cette résistance, et dans le cadre de notre 5ème Action Internationale 2020, nous renforcerons, sur le Journée Anti-impérialiste, l’engagement à construire des alliances avec les mouvements sociaux à partir de l’auto-organisation des femmes. Ainsi, dans la semaine du 25 au 31 mai, nous réaliserons des activités de la Marche Mondiale des Femmes et/ou nous construirons des actions conjointes, selon la décision de chaque pays.

CONVOCATION POUR UNE JOURNÉE INTERNATIONALE DE LUTTE ANTIIMPÉRIALISTE

Les organisations populaires, les mouvements sociaux, les organisations politiques, les réseaux et les plateformes internationales réunies à la Havane du 1 au 3 novembre 2019 lancent un appel pour la réalisation d ́une Journée Internationale de Lutte Antiimpérialiste durant la dernière semaine du mois de mai 2020.

Nous vivons des temps de grande incertitude sur le futur de l ́humanité et de la planète. La logique d ́accumulation du capital ha engendré une inégalité jamais rencontrée auparavant. La crise internationale n ́est pas seulement une simple crise économique qui vient renforcer la reproduction du capital mais il s ́agit bien d ́une crise sociale, politique, environnementale et des valeurs sur lesquelles se constituent actuellement les sociétés. Nous faisons face à une crise civilisatrice qui met en risque l ́existence même dans la planète.

Dans ce contexte le capital cherche à maintenir ses taux de profits et ne se prive pas de juguler les droits des peuples et de procéder à l ́appropriation des biens naturels stratégiques. C ́est une offensive qui met à nu l ́obsolescence des Etats républicains dans leur capacité à défendre les principes de l ́équité et la souveraineté nationale et qui tient en échec les démocraties libérales à partir de la proéminence articulée entre les grandes entreprises de communication, le pouvoir économique concentré et transnationalisé et le pouvoir judiciaire.

Le néolibéralisme ne représente pas un espoir ni encore moins offre une issue pour la grande majorité de nos peuples. C ́est sous ce scénario qu ́émergent des solutions autoritaires, racistes et xénophobes comme celles que nous voyons en Europe, aux Etats-Unis, au Brésil et en Inde.

Face à cette conjoncture, partout dans le monde les peuples résistent. La Révolution Cubaine et la Révolution Bolivarienne résistent bravement à la contre-offensive impériale qui non seulement approfondit le blocus économique mais soutient les aspirations illégitimes des coups d ́état et de déstabilisation contre les gouvernements populaires. Outre, les rues de plusieurs pays on été prises d ́assaut par des milliers de personnes qui réclament leurs droits et l ́accès à une vie digne. Nous avons assisté à des mobilisations massives au Chili, en Equateur, au Pérou, en Colombie, en Haïti, au Liban, en Algérie, au Soudan, en Espagne, en Afrique du Sud et dans de nombreux autres pays.

C ́est la raison pour laquelle nous sommes conscients de ce que nous devons avancer internationalement sur des niveaux supérieurs d ́articulation de nos luttes et d ́actions, réaffirmant que nos peuples ont un ennemi commun: l ́Impérialisme américain et la progression du capital dans nos pays.

En ce sens, entre le 25 et le 31 mai 2020, nous occuperons les rues de nos pays avec des mobilisations massives, élargies et unitaires en une action coordonnée internationalement contre l ́Impérialisme et toutes ses formes d ́action dans nos pays, nos territoires et nos corps. Nous savons que nos rêves s ́enracinent dans nos luttes et c ́est notre fraternité et notre unité en tant que peuples qui fait notre force. Unissons nos espoirs pour construire un monde où tous et toutes pourrons vivre dignement!

La Havane, 01 novembre 2019.

Signatures:
Assemblée Internationale des Peuples
Marche Mondiale des Femmes
CLOC/Via Campesina Foro de São Paulo
Foro de Sao Paulo
Jornada Continental por la Democracia y contra el Neoliberalismo
ALBA Movimientos – Articulación Continental de los Movimientos Sociales y Populares hacia el ALBA

Nous résistons pour vivre, nous marchons pour transformer!