En solidarité avec le peuple des États-Unis

World March of Women - Marche mondiale des femmes - Marcha Mundial de las Mujeres

La Jornada Continental por la Democracia y Contra el Neoliberalismo (Rassemblement Continental Pour la Démocratie et Contre le Néolibéralisme) exprime sa solidarité internationaliste avec le peuple des États-Unis qui résiste aujourd’hui et se soulève après le meurtre de George Floyd aux mains de la police de ce pays d’Amérique du Nord, et contre le racisme et toutes les atrocités de l’administration Trump.

Les forces de police américaines existent depuis l’époque des justiciers dans le sud de ce pays, prêts à capturer les noirs asservis qui se battaient pour s’échapper vers leur liberté. Ces forces de police étaient également chargées de prévenir les rébellions et les soulèvements et, plus tard, pendant la Guerre Civile, leur travail consistait à priver les Noirs de leur droit de vote récemment acquis. Aujourd’hui, nous assistons à la poursuite de cet ordre suprémaciste très blanc, qui détermine la vie et la mort des hommes et des femmes noirs, et des transsexuels, selon leur volonté.

La police nord-américaine a été créée pour protéger les intérêts et les propriétés des élites et des classes dirigeantes, dans les environnements urbains des puissants comme dans les zones rurales à l’intérieur du territoire des États-Unis ou en dehors de celui-ci, par le biais de forces policières et militaires qui servent à protéger les intérêts géopolitiques au détriment de millions de vies humaines. Pour prendre soin de la vie, il faut détourner les ressources qui servent à financer la violence d’État, les économies de guerre et l’extraction invasive et destructrice. Cela signifie qu’il faut désarmer les 800 bases militaires dans 80 pays du monde, et récupérer le demi-million de soldats qui sont postés dans ces endroits, violant ainsi la souveraineté du peuple partout où leurs escadrons de la mort sont déployés.

Demander l’annulation des subventions à la police est une priorité, et ces fonds doivent être réorientés pour investir dans le bien-être des communautés noires et garantir leurs droits, à partir de formes de redistribution qui intègrent les principes forgés dans les luttes des femmes et dans une économie féministe et régénératrice qui reconnaît la dette accumulée et qui offre des réparations justes et efficaces pour les centaines d’années de terrorisme policier.

Alors que face à la crise sanitaire mondiale – conséquence de la pandémie néolibérale – les responsables politiques refusent les ressources et les investissements publics nécessaires pour faire face à la catastrophe, plus de 105.000 personnes sont mortes aux États-Unis à cause de la maladie, 40 millions ont perdu leur emploi, et des centaines de milliers d’autres ne peuvent pas payer leur loyer ou payer des soins de santé. Cependant, ces mêmes politiciens au service du néolibéralisme déploient des forces policières et militaires dans tout le pays et dans d’autres parties de la planète, avec des montants astronomiques d’investissement, en payant la police pour les heures supplémentaires, en gaspillant les fournitures de gaz et les armes pour réprimer une multitude interraciale qui demande justice pour les meurtres d’innocents et de noirs aux mains de cette même police.

Nous rejetons la criminalisation de la protestation que le président des États-Unis, l’ultra-droite Donald Trump, a déclenchée, qui avec son leadership malfaisant personnifie la violence raciste de l’État aux États-Unis et en dehors de ses frontières, en incarnant la politique de la haine et du militarisme. La suprématie blanche qui est imposée par toutes sortes d’actions violentes est un détonateur de la violence policière envers les communautés noires.

Nous voulons que cette expression particulière de solidarité avec les communautés et organisations noires du pays nord-américain, avec nos organisations alliées aux États-Unis et, en général, avec le peuple américain qui résiste avec courage et dignité, devienne à son tour un appel aux processus, organisations et mouvements du monde entier pour soutenir la juste lutte antiraciste, anticolonialiste et antipatriarcale, pour un changement du système qui tue les camarades pour leur couleur de peau, leur classe, leur sexe ou leur identité sexuelle, et enfin pour ne pas s’incliner devant leur modèle de domination.

Nous appelons toutes les organisations et tous les mouvements sociaux internationaux à exprimer leur solidarité internationaliste avec les personnes qui résistent aux États-Unis.

Nous continuons à nous battre !

Rassemblement continental pour la démocratie et contre le néolibéralisme
ALBA Movimientos
Les Amis de la Terre Amérique latine et Caraïbes -ATALC
Capítulo Cubano de Movimientos Sociales
Central Única dos Trabalhadores – CUT Brasil
Confédération syndicale des Amériques – TUCA
Coordinadora Latinoamericana de Organizaciones del Campo – CLOC Vía Campesina
Grassroots Global Justice Alliance -GGJ
Jubilé Sur Américas – JSA
Marcha Mundial de las Mujeres – MMM
Movimiento de Afectadas/os por Represas en América Latina – MAR
PIT – CNT Uruguay

4 juin 2020