Macro Nord Pérou

Date: April 24, 2020
Location: Macro Nord Pérou
Type of action: Action en ligne

La Marche Mondiale des Femmes du Macro Nord Pérou a dénoncé les transnationales et les entreprises néolibérales qui asservissent et appauvrissent nos corps, nos vies, nos terres et nos territoires. « La pauvreté dans notre pays a un visage et est le visage d’une femme : citadine, indigène, rurale, afro-descendante, lesbienne, jeune, mère célibataire qui sont maintenant celles qui s’occupent et se soucient des malades et du pain quotidien de leur famille et de leur communauté. »

La MMF a dénoncé les entreprises d’agro-exploitation, d’exploitation minière et pétrolière qui, malgré le COVID 19, ont continué à produire et à exploiter, nuisant à la santé et à la vie des populations. La MMF a également dénoncé les gouvernements qui ont mis le capital au centre de l’économie et qui ont assoupli les lois pour l’entrée des sociétés transnationales dans le pays, ayant assuré une main d’œuvre esclave bon marché avec des lois telles que Climper et la possibilité de suspension du travail sans salaire.

« Dans notre pays et nos régions, les mêmes gouvernements néolibéraux ont réduit les budgets, affaibli les systèmes d’hospitalisation, et maintenant nous en voyons les conséquences. La santé n’est pas une affaire, c’est un droit », dit la déclaration, qui souligne que ce sont les femmes qui génèrent les stratégies de solidarité communautaire, de les quartiers pour affronter Covid-19. « Cette catastrophe ne peut rester impunie, elle est le résultat de la violation historique de nos vies, de la marchandisation et de la privatisation de notre santé et de l’accès aux services de base ».