Portugal

Date: April 24, 2020
Location: Portugal
Type of action: Action en ligne

Au Portugal, la marche a promu des actions sur les réseaux sociaux et a publié une déclaration sur les 24 heures de solidarité féministe. « En ces temps de COVID-19, nous savons bien que l’essentiel est de nettoyer, nourrir, soigner, traiter, éduquer. Produire des aliments, apporter et prendre des biens essentiels, informer, organiser des testaments, diagnostiquer, rechercher des solutions et des traitements. Il est devenu plus clair quels sont les emplois essentiels à la vie : les soins (rémunérés ou non), la production alimentaire et tous les emplois quotidiens, souvent invisibles, qui assurent la continuité de la vie. Et, comme les critiques féministes nous l’ont rappelé, il s’agit d’un travail effectué principalement par des femmes : une partie, non rémunérée, est effectuée dans les familles et dans les communautés les plus proches ; une autre partie, souvent mal payée, dans des conditions précaires, sans droits. En d’autres termes, le travail essentiel à la vie est ce qui a permis notre existence mais qui a été rendu invisible, dévalorisé et effectué au détriment de l’oppression des femmes et des autres personnes qui s’occupent d’elles.

Mais nous apprenons aussi que (notre) travail peut même être essentiel à l’économie, mais que nous ne pouvons pas nous arrêter, même au risque de notre santé et de notre vie. C’est là que se trouve un étrange choix de priorités : si c’est notre travail qui soutient l’économie, ce n’est pas notre santé, nos vies, le bien commun qui comptent. De nombreuses entreprises ne se sont pas arrêtées, ne garantissant pas des conditions minimales de sécurité ou, plus cruellement encore, des congés payés pour les travailleurs malades. De nombreuses entreprises posent les mêmes exigences aux personnes qui télétravaillent, quels que soient les changements concrets dans la vie quotidienne, les foyers qui sont des écoles et des lieux de travail, la compression du temps et de l’espace et l’augmentation du besoin de travail domestique et de soins, en particulier pour les femmes. Contre la dictature du profit, nous résistons pour une vie digne ».